i. Section 8 Le Calcul de la consommation d’Eau Chaude Sanitaire - IRILUS Formation

i. Section 8 Le Calcul de la consommation d’Eau Chaude Sanitaire

À retenir Dicobat
Calcul de la consommation d’Eau Chaude Sanitaire

Calculée à partir de :

Température d’eau froide

Type de bâtiment

Surface habitable

Le lieu d’installation du générateur (volume chauffé ou non)

La présence de bouclage ou de traçage

L’isolation du réseau de distribution

Si les pièces alimentées sont contiguës ou non

Le type de générateur et sa performance

Nombre de logement d’un immeuble collectif

Calcul du besoin d’ECS

Les besoins journaliers moyens par personne (adulte équivalent) sur une année sont en moyenne de 56 ± 23 litres à 40°C.

 Le scénario d’utilisation conventionnel du DPE s’appuie sur un comportement conventionnel, qui correspond à une consommation de 56 l/j.pers d’eau chaude à 40°C, contre 79 l/j.pers pour un comportement dépensier.

Cela correspond environ à une variation du besoin de + 40% entre le profil conventionnel de consommation et le profil dépensier.

On considère conventionnellement que le logement est inoccupé 7 jours par an (du 24 au 30 décembre inclus).

Plusieurs systèmes d’ECS (limité à 2 systèmes différents par logement)

Dans le cas où plusieurs systèmes sont installés, on reprendra le raisonnement avec 50% pour chaque système

Rendement de distribution de l’ECS

Isolation du réseau collectif

Les rendements de distribution sont donnés pour une année complète.

Les pièces considérées sont les salles de bain et les cuisines. S’il existe plusieurs salles de bain en plus de la cuisine, il faut vérifier leur contigüité verticale ou horizontale.

Les pièces alimentées sont considérées contigües lorsqu’elles ont une paroi mitoyenne (mur, plafond, plancher).

Un chauffe-eau électrique instantané est assimilé à un ballon électrique au niveau du modèle mais sans les pertes de stockage.

Modèles de chauffe-eau électrique instantané.

La modélisation pour les chaudières électriques mixtes (chauffage et ECS) est identique à celle d’une chaudière électrique et d’un ballon électrique selon qu’il y ait stockage ou pas.

Rendement des générateurs d’ECS

Générateurs à combustion

La scénarisation conventionnelle de la production d’eau chaude sanitaire suppose une absence de consommation

pendant 1 semaine au mois de décembre.

Il est donc considéré dans la suite de façon conventionnelle :

  • Nombre annuel d’heures de fonctionnement de l’ECS = 1790h
  • Nombre d’heures de vacances = 168h
  • Durée de fonctionnement de l’ECS ramenée à la période de vacances = 105h
  • Les générateurs de production d’ECS ne sont pas maintenus en température

Accumulateur à gaz

Le chauffe-eau gaz à accumulation, aussi appelé « ballon d’eau chaude », est l’équipement le plus commun dans les foyers en France. Il dispose d’un réservoir de stockage dans lequel il maintient l’ECS à bonne température.

Lorsque de l’eau chaude est utilisée au niveau d’un robinet, de la douche ou de la baignoire, de l’eau froide est de nouveau introduite dans la cuve. Elle est réchauffée afin d’atteindre la température de consigne.

Le chauffe-eau gaz à accumulation offre le meilleur confort, avec un débit d’eau chaude constant. De plus, le temps de chauffe est relativement rapide. Il faut environ 1 heure pour que l’eau atteigne 65 °C dans une cuve de 185 litres.

Notez que la capacité du ballon d’eau chaude peut atteindre 300 litres. Il convient donc aux foyers ayant d’importants besoins en eau chaude sanitaire. Ce n’est pas le cas des modèles à production instantanée, plus adaptés aux petits consommateurs d’ECS.

Chauffe-eau thermodynamique à accumulation

Les performances des chauffe-eau thermodynamiques sont définies par des COP qui dépendent du type d’installation et de la zone climatique

Le rôle d’un chauffe-eau thermodynamique est d’assurer l’alimentation constante d’un logement en eau chaude.

Le principe est le même que pour les pompes à chaleur air-eau : le système vient puiser les calories comprises dans l’air environnement pour chauffer l’eau.

Le ballon thermodynamique va combiner une résistance électrique à une PAC.

Concrètement, un compresseur va venir récupérer l’air extérieur ou l’air ambiant, dont la température doit être comprise entre – 5° et + 35° – idéalement 20° – pour que les calories puissent chauffer un liquide caloporteur qui va redistribuer sa chaleur au ballon d’eau chaude.